2010 – La bastide-de-serou. Les faluchards viennent se rencontrer

Pourquoi vous appelle-t-on les faluchards ?

Parce que nous portons un grand béret noir nommé faluche.

faluche

Connaissiez-vous l’Ariège ?

Eh bien non ! Nous venons de loin, de Bordeaux, de Paris, Marseille, Grenoble, Strasbourg, Lyon, Dijon… Chaque week-end faluchard est toujours l’occasion de découvrir un bout de France et la gastronomie locale.

Pourquoi ces rassemblements ?

Pour sortir de notre monde, pour rencontrer des étudiants de toutes les filières, pour le plaisir de discuter, de se mélanger et d’échanger. Pour les différences. Aujourd’hui nous sommes 200 : des étudiants des grandes écoles, du bloc santé, des BTS, des lettres, des ingénieurs… D’anciens étudiants aussi qui ont les moyens de nous gâter avec la gastronomie locale, que nous ignorions. Ce week-end, c’était le saucisson.

Un rassemblement d’autant de jeunes peut paraître effrayant ?

Et pourtant, nous sommes doux et pacifiques. Nous nous définissons par les valeurs étudiantes selon François Rabelais. Nous sommes apolitiques et non confessionnels. Chez nous, il n’y a pas de sexisme. Nous n’avons rien à voir avec les bizutages et leurs violences. Lorsqu’un étudiant entre dans l’Amicale des faluchards, c’est elle ou lui, dernière ou dernier baptisé (e), qui s’amuse le plus.

A quand votre prochain week-end ?

A Aix-en-Provence, la semaine prochaine ( lire cette semaine) ; les faluchards de ce week-end ne s’y rendront pas obligatoirement. Nous ne pouvons parcourir des milliers de kilomètres chaque fin de semaine. Et quand il y a grève des trains et des raffineries de pétrole, comme en cette période, annulez-vous les week-ends ?

Surtout pas. On s’organise et on arrive à se retrouver sur les lieux du week-end faluchard.

La Dépêche du Midi


Article trouvé sur le site de la dépêche du midi: http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/31/938738-la-bastide-de-serou-les-faluchards-viennent-se-rencontrer.html


Laisser un commentaire