Artilleur de Metz

Quand l’artilleur de Metz
Arrive en garnison
Toutes les femmes de Metz
Se foutent le doigt dans l’con
Pour préparer l’chemin
A c’t’artilleur rupin
Qui leur foutra si bien
Sa pine dans le vagin

Refrain
Oh artilleur mon frère
A ta santé buvons un verre
Et reprenons ce gai refrain
Vivent les femmes, les artilleurs et bon vin


Quand l’artilleur de Metz
Demande une faveur
Toutes les femmes de Metz
S’offrent à lui de bon coeur
Et les maris cornards
Voient c’t’artilleur queutard
Baiser éperdument
La fille et la maman

Refrain

Quant l’artilleur de Metz
Change de garnison
Toutes les femmes de Metz
Se mettent à leur balcon
Pour saluer l’départ
De c’t’artilleur queutard
Qui leur a tant foutu
Sa pine dans l’trou du cul

Refrain

artilleur de Metz

La grosse bite à Dudule

Il était deux amants
Qui s’aimaient tendrement;
Ils étaient heureux
Et du soir au matin
Ils allaient au turbin,
Le coeur plein d’entrain.
A l’atelier, les copines lui disaient:
« Pourquoi tu l’aimes tant, ton Dudule ?
Il est pas beau, il est mal fait »;
Mais elle, tendrement, répondait:
« Z’ en faites pas, les amies,
Moi c’ que j’aime en lui. »

Refrain

« C’est la grosse bite à Dudule,
J’ la prends, j’ la suce, elle m’encule,
Ah ! que c’est bon que c’est chaud, que c’est rond
Quand il m’ la cal’ dans l’oignon
C’est pas un’ bite ordinaire
Quand il m’ la fout dans le derrière,
De foutre et de merde elle est toute remplie
Des couilles jusqu’au nombril,
A Dudu-ule »

Ça devait arriver
Ils prenaient tant leur pied,
Qu’ils se sont mariés
D’abord ça tourna rond
Après c’était moins bon,
Il lui mit des gnons.
A l’atelier, les copines lui disaient :
Pourquoi tu l’tues pas, ton Dudule ?
Il t’a battue, il t’a cirée ».
Mais elle, tendrement répondait:
« Z’ en faites pas, les amies,
Moi c’ que j’aime en lui. »

Refrain

J’étais seule un beau soir,
J’avais perdu l’espoir,
Je broyais du noir;
Mais voilà que l’on sonne,
Je n’attendais personne,
Je reprends espoir
Mon petit coeur se mit à faire boum-boum
Si c’était là mon Dudule ?
L’était pas beau, l’était mal fait
Mais moi, tendrement, je l’aimais
J’ouvr’ la porte, j’ tends les bras,
Et qu’est-ce que je vois ?

Refrain

{youtube}NCbhEYXqkCQ{/youtube}

L’artilleur de marine

L’artilleur de marine

J’ai fait trois fois le tour du monde
Et n’ai rien vu d’aussi poilu, d’aussi poilu
Ni de plus belle chose au monde
Que l’trou d’mon cul (ter)


Refrain:
L’artill’rie d’marine, voilà mes amours
Et je l’aimerai, je l’aimerai sans cesse,
L’artill’rie d’marine, voilà mes amours
Et je l’aimerai, je l’aimerai toujours


Si j’suis entré dans la marine
C’est qu’les obus sont si pointus, sont si pointus
Qu’ils entreraient mieux qu’une pine
Dans l’trou d’mon cul (ter)

De Singapour jusqu’à Formose
J’n’ai jamais vu, non jamais vu, non jamais vu,
J’n’ai jamais vu chose aussi rose
Que l’trou d’mon cul (ter)


J’ai visité des capitales,
J’n’ai jamais vu, non jamais vu, non jamais vu,
Un’chose aussi parfait’ment sale
Que l’trou d’mon cul (ter)


A mon dernier voyage en Chine
Un mandarin gros et ventru, gros et ventru
Voulu me foutr’le bout d’sa pine
Dans l’trou d’mon cul (ter).


Si j’étudie la médecine
C’est qu’les clystèr’s sont si pointus, sont si pointus
Qu’ils entreraient sans vaseline
Dans l’trou d’mon cul (ter)


J’ai fait trois ans de gymnastique
J’n’ai jamais pu, non jamais pu, non jamais pu,
Poser un baiser sympathique
Sur l’trou d’mon cul (ter)


L’adjudant-chef qu’est de service
A une sal’gueul’si mal foutue, si mal foutue,
Qu’on la prendrait sans plus d’malice
Pour l’trou d’mon cul (ter)


Quand j’s’rai un p’tit vieux qui radote
Et que bander, je n’pourrai plus, je n’pourrai plus
J’irai voir Jeanne ou bien Charlotte
Pour m’lécher l’cul (ter)