2012 – Les bitards reviennent en fanfare

Les Bitards reviennent en fanfare

Les Bitards ne sont pas passés inaperçus samedi matin sur le marché de Notre-Dame pour annoncer la tenue imminente de leur « semaine estudiantine ».

Ils sont la plus rabelaisienne des coquetteries de Poitiers. Samedi matin, derrière l’église Notre-Dame et devant des terrasses de cafés illuminées d’un soleil tout printanier, les Bitards n’ont pas failli à la gaillarde tradition: c’est en fanfare, en l’occurrence avec « l’émanation sonore » de l’Ordre, les Chiures de Mouches, qu’ils ont dynamité cette partie du marché à quelques jours du début de leur fameuse « semaine estudiantine » qui célèbre cette année encore, comme toutes les précédentes, sa… 69 édition (voir ci-contre).

Le Grand Escriturier est une fille…

Mais en 2012, à l’heure des réseaux sociaux et des smart-phones, qu’est-ce-qui pousse donc d’innocents jeunes Poitevins à rejoindre le très ancien et vénérable Ordre du Vénéré Bitard (L.S.T!) (1)? « Le plaisir de perpétuer la tradition estudiantine de Poitiers », répond avec fierté le Grand Maistre, par ailleurs étudiant infirmier. Il faut dire que sous ses contours éthylo-grivois, ladite tradition ne laisse rien au hasard: le Grand Maistre a été élu à l’issue d’une véritable élection au mois de septembre dernier. « Dans un lieu tenu secret et après un vote à plusieurs tours. Nous étions une trentaine de participants et autant de candidats. Mais c’est moi qui ai le mieux dit n’importe quoi! », se félicite-il. Après l’élection, c’est à lui qu’est revenu l’insigne honneur de nommer son gouvernement, autrement dit tous ses grands conseillers: les grands Bitardier, Sommelier, Intendant, Escriturier, Argentier et Chantre. Sans oublier, surtout pas, la Grande Capière: « C’est la chef des chabousses, reconnaissables à leurs capes vertes… et parce que ce sont des filles. » Car depuis déjà une bonne trentaine d’années, les dignitaires de l’ordre du Vénéré Bitard (L.S.T!) se sont ouverts à la gent féminine. Au point que l’actuel Grand Escriturier est une escriturière (si l’on peut dire), forcément bien née puisque sa mère fut en son temps, les années 80-90, nommée commandeur des Bitards. Malgré la demi-douzaine de demoiselles, la rabelaisienne confrérie reste toutefois à forte majorité mâle, et pas seulement pour mener « la grande quéquête » qui fait la tournée des bars en janvier au rythme des « Chiures de mouches » et d’autres fanfares estudiantines invitées (venues de Lyon et Paris, il y a deux mois). En vérité, la faluche des Bitards s’enorgueillit de n’offrir guère de prises à une très versatile modernité. Comme le souligne joliment mais fermement le Grand Maistre en personne: « L’Ordre ne s’adapte pas, ce sont les gens qui s’adaptent à l’Ordre. »

(1) Malheur au plumitif de service qui oublierait de préciser les sigles de « Loué-SoiT-il! » après avoir osé écrire le nom de l’animal mythique qui a donné son nom à la confrérie.

 

repères

Au programme de la semaine estudiantineC’est toujours, depuis des temps immémoriaux, la 69 édition. Ce sera donc toujours le cas cette année pour la semaine estudiantine organisée par l’Ordre du Vénéré Bitard (L.S.T!). Du 2 avril au 8 avril, on verra donc à Poitiers les dignitaires de l’Ordre un peu plus souvent qu’à l’accoutumée pour animer le campus, offrir des verres et plus si affinités. Parmi les principaux rendez-vous, citons la tournée des amphis (lundi 2 avril, dès 8h!), l’arrivée du Vénéré Bitard (L.S.T!) au Pont Joubert le mardi 3 avril à 14h45, la tournée des autorités (commissariat, rectorat, mairie) le vendredi 6 avril après-midi ou encore la chasse au Bitard (L.S.T!) le samedi 7 avril (rendez-vous à 11h42 précises au RU Rabelais). Le programme complet de la semaine est disponible sur le site: http://ordredubitard.free.fr

Frédéric Delâge

bitard faluche etudiant poitiers


Article trouvé sur : http://www.centre-presse.fr/article-189094-les-bitards-reviennent-br-en-fanfare.html