2015 – Poitiers – Bitard, Faluchard et Basochard… Il y a quoi sous ta faluche?

Ça rigole, ça picole, ça chante et ça braille. A l’occasion de la 69 semaine de l’ordre du Bitard (Loué soit-Il), nous faisons le point sur les trois ordres étudiants qui animent le campus et la ville.

Pour comprendre un peu mieux les trois ordres étudiants de Poitiers, nous avons choisi de les présenter sous quatre grandes thématiques: l’histoire, la tenue, la hiérarchie, les études.

L’histoire

Les Faluchards. Première trace de la faluche en 1888 mais il faut attendre 1980 pour voir l’apparition d’un code national que tous les Faluchards de France suivent à la lettre. A Poitiers, les premiers Faluchards apparaissent en 1990 avec les étudiants en médecine.

Les Bitards. La première trace d’une chasse au bitard dans les bois de Ligugé date de 1921, mais l’ordre a été créé en 1923 et n’est propre qu’à la ville de Poitiers.

Les Basochards. Né en 1961, le royaume de la Basoche, lié à la faculté de droit, est en sommeil depuis 2008 mais Benjamin 1, leur roi, n’a toujours pas été destitué. Date historique de la basoche à Poitiers: 1977 (lire ci-dessous)

La tenue

Les Faluchards. La faluche noire est la coiffe emblématique des étudiants faluchards. Chaque ruban, chaque insigne, chaque pin’s a une signification précise dictée par le code national de la faluche. Rien n’est fixé au hasard. Quelques exemples: le bandeau circulaire sur la faluche est en velours pour les étudiants en filière santé, en satin pour les autres. Les étoiles dorées correspondent aux années d’études. Lorsqu’elles sont argentées, elles symbolisent les échecs.

Les Bitards. Un peu comme les Faluchards, les Bitards portent la faluche avec grosso modo les mêmes codes: étoiles, palmes… « Mais on a moins de pin’s qu’eux » rigolent-ils. Le bitard porte surtout la cape. La bleue bordée de fourrure blanche pour le Grand Maître, un camaïeu pour le Grand Bitardier, une rouge pour les dignitaires (Chevaliers et Commandeurs), une blanche pour les Novices…

Les Basochards. « J’ai toujours ma couronne et le sceptre en forme de phallus chez moi », raconte Benjamin 1 qui ne sortait jamais sans pour les soirées. Tous les Basochards portent la cape noire et une faluche noire avec un ruban rouge.

La semaine des Bitards a été officiellement lancée mardi dernier devant Saint-Porchaire comme le veut la tradition depuis 1923.
bdelion

 

Les épingles et les rubans sur les faluches de Paul et Brieuc, fiers Faluchards, répondent à un code national très précis.

 

L’organisation

Les Faluchards. On ne devient pas Faluchard par hasard. Les « impétrants » (les nouveaux) doivent se présenter au Grand Maître (il en existe un par filière) accompagné du Grand Chambellan. Les baptêmes déterminent l’entrée dans l’ordre. On peut aussi croiser des évêques qui célèbrent des mariages d’amitié.

Les Bitards. « On se moque un peu de la hiérarchie », dit le Grand Maître. Il n’empêche. Lors de cette semaine estudiantine, le Grand Bitardier et les Chevaliers ont en charge de surveiller les Novices. D’autres grades existent: Grand Argentier, Grand Escriturier….

Les Basochards. Au royaume de la Basoche, il y a un clergé, une armée et une administration. Trois ordres eux-mêmes organisés en grades. L’armée est composée du général, du colonel, du capitaine et du sergent; le clergé est composé quant à lui du pape, du cardinal, de l’évêque et du moine. Pour finir, l’administration s’organise autour du sénéchal, du bailli, du prévôt et du jeune clerc.

Les études

Les Faluchards. Peut-on réussir ses études en étant Faluchard? Oui, affirment les étudiants qui voient surtout dans cette organisation « un réseau social » essentiel. « On se croise entre filières. Ça permet de ne pas se retrouver seul à l’université » ajoute Brieuc, étudiant en médecine.

Les Bitards. Le Grand Maître des Bitards de 2014, “Première A”, prépare une thèse sur la biologie cellulaire. Pas mal.

Les Basochards. « Beaucoup de Basochards n’ont pas brillé à la fac de droit » rigole Benjamin 1. Mais beaucoup sont devenus avocat, huissier, prof de droit… Benjamin 1 en attendant de rendre sa couronne est, dans le civil, assistant notaire.

Pour en savoir plus, on vous conseille plusieurs sites: www.faluche.info, www.ordredubitard.fr

 

Source : https://www.centre-presse.fr/article-382612-bitard-faluchard-et-basochard-il-y-a-quoi-sous-ta-faluche.html

Le Royaume de la Basoche: anecdotes et histoire

Introduction

L’on a beaucoup entendu parler de la Basoche, sur Poitiers comme ailleurs en France, grâce notamment aux frasques de Didier I, qui s’est rendu, lorsqu’il était Roy, au sacre de Bokassa en Centrafrique. Son livre “Un Roi chez l’Empereur” est d’ailleurs très bien écrit, et vaut le coup d’être lu !

Mais, le Royaume étant actuellement en stand-by, il est difficile d’avoir des informations ou des anecdotes, à moins de rencontrer des anciens …

Ces panneaux, au nombre de 4, ont été réalisés par Géant pour le Royaume de Basoche via Dame Groseille, pour une exposition sur les traditions estudiantines à Poitiers organisée par l’Association des Faluchards Etudiants en Sciences (AFES) sous la direction de Géant, McFly, Darwin et Bilboket. Ils présentent quelques aspects du Royaume, des éléments historiques, ainsi que plusieurs anecdotes.

Pour toute ré-utilisation ou diffusion de ces panneaux, merci de contacter l’Association des Faluchards Etudiants en Sciences ou un de ses représentants

Pour les documents composants ces posters: directement Groseille, ou même le Royaume de Basoche !

 

Bonne lecture !

 

Sources: Grand Livre et Archives du Royaume; écrits et mémoires personnels des ArchiChanceliers Charles I, Nicolas I, Louis I et du Moine Pierre, Grand Plumitif de Simon I.

Rédaction: Dame Groseille, Ribaude Respublicaine.

Conception: Géant