Vidéo – témoignage – Claire, Falucharde

Claire, alias Craki, est falucharde depuis trois ans. Enjouée et bonne vivante, elle épingle sur son béret des rubans et des pins qui retracent son parcours d’étudiante. Une tradition très codifiée. À Rouen, ils sont une cinquantaine à porter cette coiffe et à se retrouver, tous les mercredis, pour un verre et une chanson.

2018 – Lyon – Video [TEMOIGNAGE] Falucharde, plus qu’un couvre-chef pour Jeanne

Jeanne Lichtfouse est étudiante en 4ème année de Pharmacie. Elle nous parle de son expérience de falucharde, un groupe universitaire qui porte la faluche et qui suit un code, des règles et une hiérarchie bien particulière.
De la façon d’y entrer au comportement qu’elle doit avoir en tant que telle, Jeanne nous dévoile les rouages du quotidien d’un faluchard.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Twitter : @LeX_ISCPA
Insta : x_iscpa
Snapchat : lex.iscpa et
Facebook : @x.iscpa

source video : https://www.youtube.com/watch?v=NSHAQxLCXZI

2016 – Poitiers – Et du rosé gicla de la blanche verge !

Désormais la Verge des Bitards fonctionne comme une fontaine… et distribuera du rosé pour les grandes occasions.

Elle pèse presque une tonne et envoie du rosé dans les gosiers. La nouvelle quéquette de l’ordre du vénéré Bitard (Loué soit-il) redressée ce week-end a été inaugurée ce lundi sur le campus en présence de quelques autorités. L’ancien modèle avait été détruit lors de travaux d’aménagement en octobre dernier.
L’originalité de la nouvelle sculpture est de fonctionner comme une fontaine grâce à un tuyau glissé à l’intérieur. Mais le dispositif ne fonctionnera que pour les grandes occasions. Le reste de l’année, on pourra toujours venir se prendre en photo devant ce haut monument poitevin. Cette « Blanche Verge et les sept mains » a encore de beaux jours devant elle.

Désormais la Verge des Bitards fonctionne comme une fontaine… et distribuera du rosé pour les grandes occasions.
Désormais la Verge des Bitards fonctionne comme une fontaine… et distribuera du rosé pour les grandes occasions.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2016/04/25/et-du-rose-gicla-de-la-blanche-verge/

2014 – Montpellier – Vidéo – CMag-LR: la faluche, coiffe traditionnelle des étudiants en France

Université Montpellier 1 : la faluche est la coiffe traditionnelle des étudiants en France

Interviews de Aubry-Jan (Sergent Tétard, STAPS Montpellier), Diane (USS Kiss, Ostéo Montpellier) et Damien (Maverick STAPS Montpellier)

La faluche est la coiffe traditionnelle des étudiants en France, elle a été crée en 1888 suite à un rassemblement d’étudiants européens. Elle est aussi une organisation rassemblant des étudiants et anciens étudiants de toute la France, qui se réunissent régulièrement au cours de divers événements. Sur la faluche, on retrouve de manière codifiée tout le parcours universitaire de l’étudiant, ainsi que des traits de sa personnalité, constituant ainsi une sorte de carte d’identité propre à chacun. Les faluchards se regroupent en général par filière et par ville, et sont des étudiants comme les autres, qui accordent la priorité à leurs études tout en prônant les valeurs rabelaisiennes des plaisirs de la vie. Le sens de la fête y est très présent, et on y retrouve une très grande solidarité et des amitiés très fortes s’y nouent.

2014 – Poitiers – Les Bitards aiment l’art et le lard

bitard poitiers

Avant le passage des Bitards

Après le passage des Bitards

 

On peut aimer la ripaille et l’art contemporain. Aujourd’hui, devant l’église Saint-Porchaire, les membres de l’ordre du Bitard (Loué soit-il), sont tombés en émoi devant l’œuvre d’art soudée au sol rue Gambetta, en plein centre-ville de Poitiers, depuis quelques jours. Cette sculpture, montrant un écran de télé cassé posé sur des tiges de ferraille rouillée, rappelle étrangement cette sculpture de l’extincteur que M Echo avait adorée un temps jadis. Mais avant de chanter son hymne officiel lançant la semaine estudiantine, l’ordre a revêtu la sculpture d’une cape, de la célèbre faluche et déposé une canette de bière en son sein. Du plus bel effet ! Malheureusement, ce nouvel ami est resté cloué au sol et n’a pu participer à l’apéro donné au Restaurant Universitaire Roche d’Argent, sorte de vernissage de cette semaine peu culturelle.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/04/08/les-bitards-aiment-lart-et-le-lard/

2014 – Poitiers – INFO WEB. Poitiers. La semaine des Bitards (LST) est lancée

bitard poitiers

Chaque année, c’est la 69e semaine estudiantine et Poitiers s’en lèche les babines. Aujourd’hui à 11h50, le Grand Maître de l’ordre du Bitard (Loué soit-il) a officiellement lancé les festivités devant l’église Saint-Porchaire en chantant (un peu faux) l’hymne des Bitards. La journée s’est poursuivie par un apéro au restaurant universitaire Roche d’Argent. La semaine des Bitards se déroulera jusqu’au 13 avril. Tout le programme à découvrir sur le site de l’ordre.


Source: https://www.centre-presse.fr/article-301985-info-web-poitiers-la-semaine-des-bitards-lst-est-lancee.html

Source vidéo : https://www.youtube.com/watch?list=UUS8HCGPlY_hY_jikxPuHA2A&v=AOBGM_DvygA&feature=emb_logo

2014 – Poitiers – Ici, ici, c’est Bitardbourg !

Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.

Cette semaine, Poitiers a été rebaptisée Bitarboug par les étudiants de l’Ordre du Bitard, la confrérie qui organise la 69e semaine estudiantine.

Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.
Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.

 

Les panneaux aux entrées de la ville en témoignent, et on vous a déjà parlé ici, et là, de cet événement tout en finesse et en poésie.

En plein débat politique sur la disparition annoncée des départements et la fusion promise des régions, ça fait du bien d’avoir des repères géographiques stables. Ça, au moins, ça ne changera jamais : Bitardbourg un jour, Bitardbourg toujours.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/04/10/ici-ici-cest-bitardbourg/

 

2014 – Poitiers – Une Saint-Valentin tout en finesse

La classe. La très grande classe. Aujourd’hui à 20h, le bar l’Istanbul à Poitiers accueille une soirée Saint-Valentin intitulée « Rome en trique » avec ce sous-titre délicat : « César était heureux lorsqu’il avait la gaule ». Derrière cette fête des amoureux qui ne va pas sentir la rose, on retrouve l’Ordre des Bitards de Poitiers plus habitué aux orgies musicales arrosées qu’aux dîners en tête en tête.


Sur l’affiche annonçant cette délicieuse soirée, les organisateurs ont eu le bon goût d’ajouter des préservatifs disposés de façon à présenter les anneaux olympiques. Histoire de coller à l’actualité. Trop fort. Si après quelques verres (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé mais les Bitards suivent rarement cette consigne), vous êtes en forme, des jeux vous seront proposés dont un « question pour une position » qui devrait faire rougir Julien Lepers.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/02/14/une-saint-valentin-tout-en-finesse/