1906 Marseille – Exposition coloniale – Pavillon Amer Picon

L’Amer Picon est un apéritif à base de mélange de zestes d’orange, macérés dans de l’alcool, puis distillés. On y ajoute des racines de gentiane, du quinquina, du sirop de sucre et du caramel. 

En 1837, Gaëtan Picon, un chasseur de l’armée française en Algérie, crée cette boisson pour se soigner. Guéri et revenu à la vie civile, il monte à Alger une distillerie pour l’Amer Africain, un amer (bitter) titrant 21 degrés, qui est bientôt adopté par les soldats français à la conquête de l’Algérie.

En 1872, Gaëtan Picon installe une usine à Marseille et l’Amer Africain est rebaptisé « Amer Picon » pour élargir son public et se démarquer de l’image de boisson à soldats. L’apéritif devient très populaire.

Le surréaliste Robert Desnos qui ne dédaigne pas écrire des slogans publicitaires livre un petit poème radiophonique:

« Joie certaine
Toujours saine
Quand on boit l’Amer Picon
Un délice sans malice
Buvez de l’Amer Picon »

On doit aussi à Desnos cette mémorable réclame: 

« la Marie Rose, la mort parfumée des poux »

 

Dans le film « Marius » de Marcel Pagnol, César, joué par Raimu, explique « comment faire un bon Picon ». Déjà du placement de produit bien avant le cocktail Martini de James Bond!

La publicité pour l’Amer Picon utilise tous les supports: murs peints, affiches, plaques émaillées, jeux de cartes, encarts dans les journaux et même en 1937, un camion exposition Citroën. Il sillonne les routes de France vantant les bienfaits de l’Amer Picon et de Pikina, une autre spécialité de la marque. 1

En 1959, nouveau slogan radiophonique:

« Pourquoi Picon? parce que c’est bon! »

 

En 1906, pour l’exposition coloniale de Marseille, Amer Picon construisit son propre pavillon qui accueillit la réception du Congrès International des Etudiants.  Qu’une marque d’alcool reçoive des étudiants serait inacceptable aujourd’hui.

 1906 Marseille - Pavillon Amer Picon

 Pavillon de l’Amer Picon – Visite du congrès international des étudiants – Présentation des banières

—-

 Réception du congrès international des étudiants

Marseille 1906 – Réception du congrès international des étudiants

—–

1906 Marseille - visite du congrès international des étudiants

1906 Marseille – Anbade des musiques indigènes

—–

amer picon marseille etudiants faluche

1906 Marseille – après l’apéritif

——-

Merci à Lacouille pour une partie des documents

Source: « http://archeologue.over-blog.com/article-32441142.html »