Fresque AFES

Cette fresque se trouve dans les locaux de l’AFES (Association des Faluchards Etudiants en Sciences), sur le campus de Poitiers.

De dimensions XX, elle a été réalisée en 2012 par Pollo, ancien GC Jaune de Poitiers.

poitiers afes faluche

2014 – Poitiers – Les faluchards rois du lancer de pantoufle (+vidéo)

Sophie, charentaise au pied: le lancer de pantoufle est un sport aussi pour les faluchardes.
Sophie, charentaise au pied: le lancer de pantoufle est un sport aussi pour les faluchardes.

Connaissez-vous le lancer de charentaise? La discipline n’est certes pas homologuée aux jeux olympiques, mais à ce petit jeu-là, les faluchards de Poitiers sont d’éminents spécialistes. Vendredi matin, près du restaurant universitaire Rabelais, ils étaient une douzaine à s’adonner à ce concours régulièrement organisé pour faire parler d’eux dans les rangs estudiantins. « Pour l’instant, le record est à 24, 70 m. Mais l’an dernier, un lancer avait dépassé les 31 mètres », expliquait Paul Bonnet, vice-président de l’association des faluchards étudiants en sciences (Afes), même s’il est lui-même inscrit en psychologie. Les faluchards, qui tiennent leur nom de la fameuse faluche, ce béret traditionnel des étudiants de France depuis la fin du XIX siècle, font surtout de ce lancer de charentaises le prétexte pour mieux se faire connaître dans une fac où la confrérie purement locale des Bitards est peut-être davantage connue. Comme les Bitards, les faluchards -une centaine au total sur le campus de Poitiers-, se réclament de l’esprit rabelaisien (« avec peut-être un moindre rapport à l’alcool! », sourit Paul Bonnet), et organisent régulièrement des soirées. Les prix à rafler lors de ce concours de lancer de charentaises consistaient d’ailleurs en quelques verres offerts au Wallaby (l’ex-Connemara) où les faluchards de Poitiers se retrouvent tous les mardis soirs à partir de 21h30.

Source : https://www.centre-presse.fr/article-334077-les-faluchards-rois-du-lancer-de-pantoufle-video.html

Guide de l’Etudiant – Poitiers 1957-1958

Guide de l’Etudiant de l’Université de Poitiers, année 1957-1958

L’on y trouve un historique de l’Université, une mention des différentes Associations étudiantes reliées à celles de Poitiers (Tours, Limoges), et les détails des services dont bénéficiaient les adhérents à l’Association Générale des Etudiants de Poitiers (dont l’accès au “périodique estudiantin ‘Le Bitard’ “).

poitiers Continuer la lecture de « Guide de l’Etudiant – Poitiers 1957-1958 »

2014 – Poitiers – Les Bitards aiment l’art et le lard

bitard poitiers

Avant le passage des Bitards

Après le passage des Bitards

 

On peut aimer la ripaille et l’art contemporain. Aujourd’hui, devant l’église Saint-Porchaire, les membres de l’ordre du Bitard (Loué soit-il), sont tombés en émoi devant l’œuvre d’art soudée au sol rue Gambetta, en plein centre-ville de Poitiers, depuis quelques jours. Cette sculpture, montrant un écran de télé cassé posé sur des tiges de ferraille rouillée, rappelle étrangement cette sculpture de l’extincteur que M Echo avait adorée un temps jadis. Mais avant de chanter son hymne officiel lançant la semaine estudiantine, l’ordre a revêtu la sculpture d’une cape, de la célèbre faluche et déposé une canette de bière en son sein. Du plus bel effet ! Malheureusement, ce nouvel ami est resté cloué au sol et n’a pu participer à l’apéro donné au Restaurant Universitaire Roche d’Argent, sorte de vernissage de cette semaine peu culturelle.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/04/08/les-bitards-aiment-lart-et-le-lard/

2014 – Poitiers – INFO WEB. Poitiers. La semaine des Bitards (LST) est lancée

bitard poitiers

Chaque année, c’est la 69e semaine estudiantine et Poitiers s’en lèche les babines. Aujourd’hui à 11h50, le Grand Maître de l’ordre du Bitard (Loué soit-il) a officiellement lancé les festivités devant l’église Saint-Porchaire en chantant (un peu faux) l’hymne des Bitards. La journée s’est poursuivie par un apéro au restaurant universitaire Roche d’Argent. La semaine des Bitards se déroulera jusqu’au 13 avril. Tout le programme à découvrir sur le site de l’ordre.


Source: https://www.centre-presse.fr/article-301985-info-web-poitiers-la-semaine-des-bitards-lst-est-lancee.html

Source vidéo : https://www.youtube.com/watch?list=UUS8HCGPlY_hY_jikxPuHA2A&v=AOBGM_DvygA&feature=emb_logo

2014 – Poitiers – Ici, ici, c’est Bitardbourg !

Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.

Cette semaine, Poitiers a été rebaptisée Bitarboug par les étudiants de l’Ordre du Bitard, la confrérie qui organise la 69e semaine estudiantine.

Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.
Pendant la semaine estudiantine, Poitiers est rebaptisée Bitardbourg.

 

Les panneaux aux entrées de la ville en témoignent, et on vous a déjà parlé ici, et là, de cet événement tout en finesse et en poésie.

En plein débat politique sur la disparition annoncée des départements et la fusion promise des régions, ça fait du bien d’avoir des repères géographiques stables. Ça, au moins, ça ne changera jamais : Bitardbourg un jour, Bitardbourg toujours.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/04/10/ici-ici-cest-bitardbourg/

 

2014 – Poitiers – Une Saint-Valentin tout en finesse

La classe. La très grande classe. Aujourd’hui à 20h, le bar l’Istanbul à Poitiers accueille une soirée Saint-Valentin intitulée « Rome en trique » avec ce sous-titre délicat : « César était heureux lorsqu’il avait la gaule ». Derrière cette fête des amoureux qui ne va pas sentir la rose, on retrouve l’Ordre des Bitards de Poitiers plus habitué aux orgies musicales arrosées qu’aux dîners en tête en tête.


Sur l’affiche annonçant cette délicieuse soirée, les organisateurs ont eu le bon goût d’ajouter des préservatifs disposés de façon à présenter les anneaux olympiques. Histoire de coller à l’actualité. Trop fort. Si après quelques verres (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé mais les Bitards suivent rarement cette consigne), vous êtes en forme, des jeux vous seront proposés dont un « question pour une position » qui devrait faire rougir Julien Lepers.

Source : https://leblogdemonsieurecho.wordpress.com/2014/02/14/une-saint-valentin-tout-en-finesse/

2013 -Poitiers – Semaine estudiantine avec le Vénéré Bitard (Loué soit-il !)

Le Vénéré Bitard (LST) entre grand Bitardier et grand Maistre.
Le Vénéré Bitard (LST) entre grand Bitardier et grand Maistre.

La Semaine estudiantine organisée par l’ordre du Vénéré Bitard (Loué soit-il !) a débuté hier au son des douze coups de la cloche Anne, comme le veut la tradition. Réunis devant l’église Saint-Porchaire, les étudiants ont alors jeté leurs faluches en l’air, symbole du lancement des festivités


En préambule, la journée de lundi avait vu une vingtaine d’étudiants de l’ordre faire le rituel tour des amphis pour annoncer aux « escoliers » le proche début des festivités. Parmi les temps forts de cette semaine placée sous le patronage du Vénéré Bitard (LST) – sorte de demi-dieu au corps de carpe, à la tête de fouine et à la queue en plumes de paon – pique-nique aujourd’hui à la Pierre Levée, rallye étudiant jeudi, tournée des autorités vendredi et chasse au bitard (LST) samedi en clôture.

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/semaine-estudiantine-avec-le-venere-bitard-loue-soit-il

2013 – Poitiers – Premier grand Maistre au féminin (Louée soit-elle !)

A 23 ans, Alexandra est le premier grand Maitre au féminin de l'histoire de l'ordre du Vénéré Bitard (LST)
A 23 ans, Alexandra est le premier grand Maitre au féminin de l’histoire de l’ordre du Vénéré Bitard (LST).

 

Certains ont peut-être encore en mémoire ce bombage post-soixante-huitard longtemps accroché sur un mur de la rue Louis-Renard : « Fête du Bitard, peur des femmes ». Ce raccourci associait alors à l’ordre estudiantin poitevin une image bien peu envieuse. « Ça, c’était du temps des féministes ! », sourit le grand maistre de l’ordre du Vénéré Bitard (Loué soit-il !) en recontextant le slogan dans le militantisme fort de l’époque.

“ Mes parents en faisaient partie ”

Cette image troublée, ce n’est surtout pas celle que veut véhiculer aujourd’hui son plus haut dignitaire. « Machos, les Bitards le sont un peu,continue le grand Maistre, mais il n’y a aucun problème, mon rôle est d’ailleurs de veiller à ce que tout se passe bien tout en respectant le bon déroulement de la tradition. »
Depuis septembre, et c’est une grande première à la tête de l’ordre estudiantin fondé il y a près d’un siècle, le nouveau grand Maistre se décline au féminin. Alexandra, 23 ans – surnommée « tampon » (NDLR. Chaque membre porte un surnom) – est titulaire d’un DUT de Chimie bilingue franco-allemand et étudie aujourd’hui en première année commune aux études de santé, « pour compléter mes connaissances en attendant de trouver un travail ».Son élection, Alexandra ne s’y attendait pas, « les bitards ne m’ont pas élue en tant que femme mais en tant que dignitaire apte à faire valoir la tradition. Je ne m’y attendais pas du tout, mais c’est pour moi un honneur que de représenter l’ordre du Bitard. Déjà mes parents en faisaient partie quand ils étaient étudiants ! »
Paillards et festoyeurs, les bitards le sont sans conteste – particulièrement pendant la semaine Estudiantine (*) – mais le grand Maistre au féminin tient à repousser toutes les caricatures : « nous sommes étudiants, le premier but est de réussir nos études, on y fait attention. Avec nos capes et nos rites on est bien sûr plus visible que les autres étudiants qui, eux aussi, n’oublient pas de faire la fête ! »

(*) Les festivités de la semaine Estudiantine se déroulent actuellement (jusqu’au 31 mars), pour l’occasion les Bitards rebaptisent Poitiers en Bitardbourg.

 

Source: https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/premier-grand-maistre-au-feminin-louee-soit-elle