Témoignage, 1946. Paul Bouchet. La charte de Grenoble: texte et contexte

Bureau de l’AGE de Lyon.

Ce texte est issu des interventions prononcées lors du colloque du GERME du 20 mai 1995 et du colloque RESSY – UNEF – UNEF ID du 13 avril 1996. Revu par l’orateur pour la publication de Naissance d’un syndicalisme étudiant, la charte de Grenoble 1946, Syllepse, 2006.. 

http://www.germe-inform.fr/?p=1830

Nos témoignages, à Pierre Rostini et moi-même, se complètent mais ne concordent pas toujours. Cela s’explique. Nous ne sommes pas intervenus au même moment, ni au même niveau. Pierre, c’est lui qui a fait la transition. Et en 1945 il est là.

Je suis arrivé à l’AG de Lyon après la Libération. Ce que je dis sur son histoire, c’est ce que j’ai appris après coup. Précisément l’AG de Lyon est donc donnée comme une des AG qui était donnée comme « collabo ». On avait mis un président provisoire pour prendre la place d’un pré­sident, arrêté, qu’on peut peut-être qualifier de « collabo », pas au sens où il est allé jusqu’au bout, mais en tout cas il était très « vichyssois ». Mais il faut savoir que dans la même AG, la corpo de let­tres était animée par Gilbert Dru, as­sassiné par l’occupant Place Bellecour. Continuer la lecture de « Témoignage, 1946. Paul Bouchet. La charte de Grenoble: texte et contexte »

Portrait Etudiant Lyonnais – 1935

La photographie présentée ci-dessous représente un étudiant Lyonnais suivant très certainement des études de Droit à l’Université de Lyon (présence d’une boutonnière avec balance et glaive sur le revers de la veste).

Je trouve cette photographie très intéressante car on y retrouve tous les attributs de l’étudiant parmi lesquels, la faluche, l’insigne de boutonnière sur le revers de la veste, la pipe mais également une sorte de grand noeud papillon que l’on peut apercevoir sur les couvertures de Rouen Eudiant (organe de l’AGER).

faluchard droit lyon

1906 Marseille – Exposition coloniale – Pavillon Amer Picon

L’Amer Picon est un apéritif à base de mélange de zestes d’orange, macérés dans de l’alcool, puis distillés. On y ajoute des racines de gentiane, du quinquina, du sirop de sucre et du caramel. 

En 1837, Gaëtan Picon, un chasseur de l’armée française en Algérie, crée cette boisson pour se soigner. Guéri et revenu à la vie civile, il monte à Alger une distillerie pour l’Amer Africain, un amer (bitter) titrant 21 degrés, qui est bientôt adopté par les soldats français à la conquête de l’Algérie.

En 1872, Gaëtan Picon installe une usine à Marseille et l’Amer Africain est rebaptisé « Amer Picon » pour élargir son public et se démarquer de l’image de boisson à soldats. L’apéritif devient très populaire.

Le surréaliste Robert Desnos qui ne dédaigne pas écrire des slogans publicitaires livre un petit poème radiophonique:

« Joie certaine
Toujours saine
Quand on boit l’Amer Picon
Un délice sans malice
Buvez de l’Amer Picon »

On doit aussi à Desnos cette mémorable réclame: 

« la Marie Rose, la mort parfumée des poux »

 

Dans le film « Marius » de Marcel Pagnol, César, joué par Raimu, explique « comment faire un bon Picon ». Déjà du placement de produit bien avant le cocktail Martini de James Bond!

La publicité pour l’Amer Picon utilise tous les supports: murs peints, affiches, plaques émaillées, jeux de cartes, encarts dans les journaux et même en 1937, un camion exposition Citroën. Il sillonne les routes de France vantant les bienfaits de l’Amer Picon et de Pikina, une autre spécialité de la marque. 1

En 1959, nouveau slogan radiophonique:

« Pourquoi Picon? parce que c’est bon! »

 

En 1906, pour l’exposition coloniale de Marseille, Amer Picon construisit son propre pavillon qui accueillit la réception du Congrès International des Etudiants.  Qu’une marque d’alcool reçoive des étudiants serait inacceptable aujourd’hui.

 1906 Marseille - Pavillon Amer Picon

 Pavillon de l’Amer Picon – Visite du congrès international des étudiants – Présentation des banières

—-

 Réception du congrès international des étudiants

Marseille 1906 – Réception du congrès international des étudiants

—–

1906 Marseille - visite du congrès international des étudiants

1906 Marseille – Anbade des musiques indigènes

—–

amer picon marseille etudiants faluche

1906 Marseille – après l’apéritif

——-

Merci à Lacouille pour une partie des documents

Source: « http://archeologue.over-blog.com/article-32441142.html »

L’ AGE de Tours : 1944 – Tranche de vie

Printemps 1944 – Tranche de vie de l’Association Générale des Etudiants de Tours

A mon Grand-Père, Jean Guyon

Préambule

L’Association Générale des Etudiants de Tours – AGET, créée au début du XXème siècle, vise à fédérer les étudiants de Médecine et de Pharmacie, uniques Ecoles présentes sur Tours à cette époque. A l’image de ses ainées, l’AGET a pour vocation de réunir les étudiants dans l’intérêt de leurs études mais également d’établir entre les membres de l’Association des liens de solidarité et de fraternité, afin de procurer à chacun aide et assistance. Organisée en deux sections, Médecine et Pharmacie, l’AGET disposait de locaux situés au 57bd Heurteloup.

tours aget faluche

Suite Téléchargeable dans le document .pdf joint ci-dessous :

Origine du logo de www.faluche.info

L’A, 1948

 Bi-mensuel de l’AGER – Association Générale des Etudiants de Rennes

__________

Avec comme slogan: « L’A, le premier journal par …ordre alphabétique ».

Le logo a donc servi de modèle pour le journal de l’AFRE (Faluchement vôtre) et le logo de www.faluche.info.

rennes, l'A, association générale des étudiants de rennes, AGER, faluche


Pin’s faluche.info version 2010 et 2013 inspiré de ce même logo.

Pin's faluche.info version 2010 et 2013