La Faculté de Médecine de Nancy

 

Article paru dans la revue « Le Pays Lorrain » en 1933

par G. MICHEL

 

Les collèges royaux de médecine et de chirurgie et la Faculté de Médecine de Nancy ayant été supprimés par le décret du 18 avril 1792 et par l’arrêt de la Convention du 8 avril 1793, l’enseignement médical fut abandonné à Nancy au zèle et aux hasards des initiatives privées. Le 12 nivôse an IV se forma une société de santé de la Commune de Nancy ; le 11 frimaire an XI, de Haldat et Serrière ouvrirent un cours d’anatomie et de physiologie pendant que de Haldat, Simonin, Serrière et de Bonfils maintenaient l’enseignement médical en Lorraine.

lire la suite

Souvenirs de mes années 1940 en médecine

Pierre SCHOUMACHER – 1987

 

Lorsqu’on évoque les années 1940, pour la plupart d’entre vous qui n’étaient pas nés, c’est un peu la préhistoire. Pour moi, c’était hier, tant une carrière médicale et hospitalière peut sembler brève lorsqu’on arrive au terme du voyage.

 

Ce rappel de souvenirs ne pourrait être que l’expression de mes années de jeunesse.

Mais j’ai eu le grand privilège au cours de ma carrière de vivre une épopée sans précédent où la médecine a fait d’énormes progrès.

En 1940, dans de nombreux domaines, la médecine et la vie hospitalière étaient bien plus proches de la fin du 19 ème siècle qu’elles ne le sont aujourd’hui. Nombre de traitements jugées actuellement indispensables, non seulement n’existaient pas, mais leurs découvertes elles-mêmes paraissaient inespérées.

lire la suite

2012 – Etude – De l’origine du béret ou les tribulations d’une galette pas comme les autres

l'origine du bérêt Faluche

  • Etude réalisée par Manuel SEGURA – Historien 2012
  • Etude téléchargeable en PDF – voir bas de page

On a pu lire depuis de nombreuses années dans la bible des faluchards, le code de la faluche, que « notre béret étudiant fut ramené de Bologne en Juin 1888 par la délégation française d’un congrès international d’étudiants qui, jalouse de voir le chapeau façon Louis XI des étudiants italiens et la casquette plate des étudiants belges et allemands, décida d’avoir une coiffure spécifique aux étudiants français. Elle adopta le béret de velours des habitants de la région bolognaise en souvenir d’un congrès qui fut, paraît-il, magnifique ». On trouve même une date précise, le « 12 juin 1888 ».

lire la suite