Origine du logo de www.faluche.info

L’A, 1948

 Bi-mensuel de l’AGER – Association Générale des Etudiants de Rennes

__________

Avec comme slogan: “L’A, le premier journal par …ordre alphabétique”.

Le logo a donc servi de modèle pour le journal de l’AFRE (Faluchement vôtre) et le logo de www.faluche.info.

rennes, l'A, association générale des étudiants de rennes, AGER, faluche


Pin’s faluche.info version 2010 et 2013 inspiré de ce même logo.

Pin's faluche.info version 2010 et 2013

2012 – DOSSIER : PORTRAIT DE FAC : L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG

 

Ce qui l’a attirée à l’université de Strasbourg

“Je n’ai pas vraiment regardé la formation elle-même”, avoue l’étudiante en biologie, dont le choix s’est d’abord fait sur des critères extrascolaires. Strasbourg l’a attirée avant tout par sa situation géographique. “La ville est proche de l’Allemagne, mais aussi de la Suisse, du Luxembourg, de la Belgique. On passe un pont, et on peut aller voir autre chose”, explique cette jeune fille curieuse de tout.
En plus d’être une ville européenne, puisqu’elle accueille le siège du Parlement européen, Strasbourg a aussi l’avantage à ses yeux d’être une ville très étudiante, réputée pour la richesse de sa vie associative. Et de fait, à peine arrivée, Arielle s’investit dans diverses associations universitaires.

Ses premiers pas à l’UdS

“Quand on arrive, on est accueilli par les associations qui informent les nouveaux étudiants sur tous les aspects pratiques et organisent des activités, une visite de la ville…”, se rappelle Arielle. L’étudiante a tout de suite saisi l’occasion de rencontrer d’autres jeunes, elle qui ne connaissait personne à Strasbourg
L’université compte une trentaine d’associations étudiantes, regroupées au sein de l’AFGES (Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg). Créée il y a plus de 30 ans, l’AFGES est aujourd’hui incontournable et constitue un véritable partenaire pour les institutions officielles, qu’il s’agisse de l’université elle-même, où elle compte de nombreux élus, mais aussi de la région, du département, du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires), ou encore de la CAF (caisse d’allocations familiales).

Sa vie à l’université alsacienne

Très impliquée dans la vie associative. Lors de sa 1re année, Arielle choisit de rejoindre l’association de sa filière d’études : l’Amicale des sciences. “Moi aussi je voulais participer !” raconte celle qui devient alors trésorière adjointe. Elle contribue aussi aux multiples activités de l’association : tenir la cafet’, organiser la vente de matériel scolaire, gérer les photocopies… “J’y ai passé les trois quarts de mon temps”, confie la jeune fille, qui met alors quelque peu ses cours de côté…
Résultat : elle valide 1 semestre sur 2, passe tout de même en L2, mais avec des matières de L1 à rattraper. Qu’à cela ne tienne, elle fera sa L2 en 2 ans ! “Je ne regrette pas du tout”, assure l’étudiante, qui s’astreint cependant à ralentir un peu ses activités associatives : “Il faut savoir dire stop et prendre le temps de travailler.”

De l’Amicale des Sciences à la faluche alsacienne. Après 2 ans passés à l’Amicale des Sciences, Arielle rejoint une association davantage tournée vers la culture locale : l’Amicale des faluchards alsaciens. La faluche, c’est ce drôle de chapeau bariolé, traditionnellement porté par les étudiants en Alsace, mais aussi à Montpellier, Toulouse, Rennes… Peu connue, elle fait pourtant partie du folklore estudiantin.
“La faluche existe depuis 120 ans en France, 102 ans en Alsace. Chaque couleur a sa signification. Elles indiquent la filière, le niveau d’études, l’engagement de celui qui la porte”, explique Arielle, heureuse de s’être ainsi plongée dans la culture régionale et “prête à défendre la faluche !” Car après moins de 3 ans passés à Strasbourg, “je me sens en partie Alsacienne, affirme-t-elle. Et même Alsacienne d’adoption.”

Ses études en biologie

Après sa licence de biologie, Arielle souhaite entrer en école vétérinaire. Or, seuls 4 établissements délivrent le diplôme d’État en France. Ceux-ci sont situés à Maisons-AlfortNantesLyon et Toulouse. “Étant donné qu’aucune ne se trouve à Strasbourg, je serai contrainte de quitter la ville à cause de cela”, regrette Arielle, qui ajoute : “S’il y avait eu une école à Strasbourg, j’aurais été ravie de rester.”


strasbourg: vie à l'université - faluche

Article trouvé sur le site de l’Etudiant: http://www.letudiant.fr/etudes/fac/portrait-de-fac-l-universite-de-strasbourg-13610/la-vie-etudiante-a-luniversite-de-strasbourg-vue-par-arielle-arrivee-de-nice-11872.html


1938 – Ouest Eclair – Avant le défilé de la mi carême

24 mars 1938 – Jounal l’Ouest Eclair (Rennes) publie un article sur le défilé de la Mi Carême. Nous voyon en photo le “Boeuf gras”, prix de la tombola des étudiants Rennais.

La Mi-Carême 1938 des étudiants de Rennes. Dans l’article du bas est mentionnée une affiche où apparaît la faluche. Dans la photo du haut figurent des étudiants rennais portant la faluche.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k661205f/f5.image.r=faluche.langFR page 5, 5ème et 6ème colonnes

mi careme étudiant faluche

 

La Mi-Carême 1938 des étudiants de Rennes – etudiants en Faluche

1999 – Mémoire – L’Association Générale des Etudiantes et Etudiants Rennais de 1919 à 1940

L’Association Générale des Etudiantes et Etudiants Rennais de 1919 à 1940

Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine (1999 – LE GOC Hervé)
Téléchargement du mémoire pdf en fin de page 

En 1919, l’Association Générale des Etudiantes et Etudiants Rennais reprend vie. Née à la fin du XIXe siècle, elle possède donc déjà un passé qu’il convient d’évoquer.

Continuer la lecture de « 1999 – Mémoire – L’Association Générale des Etudiantes et Etudiants Rennais de 1919 à 1940 »

1997 – Compte-rendu du 109ème anniversaire de la Faluche Bis

Compte rendu de la 109ème réunion des grands maîtres – Montpellier 109 – dans le journal des faluchards de Rennes, le Faluchement vôtre N°4


Compte-rendu de la réunion des Grands Maitres lors du 109ème congrès national de la Faluche

-Montpellier 109-

1 er point : La prolifération d’insignes dorés

On aperçoit de plus en plus des insignes sortis de nulle part tels le volant, le skieur, la cocotte, j’en passe beaucoup, proliférer sur les faluches. Lorsque l’on pose la question bête, c’est quoi ? Alors là c’est l’hallali. Le. volant veut dire as du volant, si tu as un accident tu retires une branche…Pourquoi pas un livre sous un rouleau de papier waters car on aime lire aux W.C.

La réponse apportée par les Grands Maîtres présents fut soit les insignes, mais pas dans le code. Il est vrai que l’on peut mettre des insignes dorés car on aime bien ou cela rappelle quelque chose mais de là à te jurer sur la tête de tes parrains et marraines que c’est dans le code, STOP ! ! ! Le code est déjà assez lourd comme cela, n’en rajoutons pas.

La dernière phrase est de GOUGOU : je veux un insigne qui sera des skis croisés avec une boule de pétanque et une raquette car j’aime jouer à la pétanque avec une raquette sur des skis.

2ème point : La prolifération des ordres et des rubans qui vont avec.

De même que les insignes dorés, les ordres fleurissent en France. Mais en plus, ces ordres ont des rubans. Sachant qu’il faut être trois minimum ou cinq, chaque soirée accompagnée de boisson finit par : tiens je crée l’ordre des Faluchards qui se touchent les burnes à minuit.

Les réponses furent diverses et variées. Les premières réponses furent pour ceux qui réfutent totalement ces ordres, car on voit des rubans partout et on comprend rien et surtout ces ordres n’ont pas d’utilité. La réponse de certains étaient: d’accord pas d’ordre, alors on réfute l’ordre du grelot, du buffalo et tous les autres. Enfin la troisième réponse, qui adoptée était: Les ordres d’accord, mais il faut qu’il y ait une raison d’être, et surtout que cela soit reconnu par les Grands Maîtres. Donc messieurs et demoiselles, à vos ciseaux !!!

3ème point: Le bien fondé actuel des Grands Chambellans.

Cette question posée par PETIT JOE (ancien Grand Maître sciences Rennes) fut reçue avec beaucoup de critiques.

La réponse majoritairement adoptée est que le Grand Chambellan est là pour seconder voire lors de l’absence du Grand Maître de le remplacer lors d’organisation, de soirées ou de Faluchards mal en point. II est vrai aussi qu’être Grand Chambellan est une formation pour pouvoir devenir Grand Maître mais n’est pas obligatoirement vrai. Et surtout l’objet de la question de PETIT JOE était que l’on voyait de plus en plus en plus souvent ce titre pour une action honorifique, des services rendus et ou plus comme une aide et un potentiel futur successeur. Donc en conclusion le titre de Grand Chambellan reste mais aux Grands Maîtres de les surveiller et de les former.

4ème point : Le rebaptème de Faluchards

Dans certaines villes des Faluchards se font rebaptisés par des Grands Maîtres compatissants du fait qu’ils ne les voient jamais leurs premier parrain et/ou première marraine. La réponse fut très rapide qui est : vous n’aviez qu’à bien les choisir. Là, il faut arrêter le sketch. Sinon on se fait baptiser toutes les semaines. A part la perte de faluche, aucun besoin de se refaire baptiser.

5ème point : La couleur du ruban d’architecture

La Grande Maîtresse archi de Nantes (fort jolie d’ailleurs !) est arrivée avec un dossier haut comme mes cours (si, si j’en ai). Pour elle la couleur archi est leur bleu clair dont je n’ai pas retenu le nom. Alors que dans les autres villes il est bleu ciel. Dans leur grande complaisance les Grands Maîtres ont adopté sa couleur. Pour plus de renseignements contacter la Grande Maîtresse archi Nantes (si vous pouviez me donner ses cordonnées en passant).

6ème point : Retour au 108

Dans ma grande fainéantise et surtout après cet enculage de mouches (excusez l’ expression mais c’est vrai) je n’ai pas fait de compte rendu de la réunion. Les seules (et bien maigres) choses qui ont été dites sont l’officialisation du ruban musique argentée avec comme symbole la lyre, le refus d’une couleur pour journalisme, et pour les équivalences débrouillez-vous avec vos Grands Maîtres !

7ème point : Le lieu du prochain congrès

Unanimement voté le prochain congrès se passera à REIMS. BONNE CHANCE !

Conclusion

J’espère ne pas avoir été trop lourd dans ce compte-rendu mais faute de temps lors de cette réunion certaines questions ou interrogations n’ont pu être posées. Elles sont :

Les Grands Singes c’est bien mais il faudrait qu’ils bougent et sont-ils utiles ? Instauration d’ un ruban pour Buffalo (j’ ai l’ air fin avec ce que j’ ai écrit avant ! ) Et d’ autres encore..

J’ai une idée personnelle qui est de faire un Week-end pour Grands Maîtres (pouvant être accompagnés sans arriver à 200) ou l’on pourrait enfin faire sérieux. Si vous êtes intéressés contactez-moi pour savoir si c’est réalisable un week-end (mon numéro est le 04 67 58 05 51). Je vous souhaite une excellente année Falucharde avec énormément de chouilles et réussites aux examens.

YULL