2013 – Poitiers – Premier grand Maistre au féminin (Louée soit-elle !)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
A 23 ans, Alexandra est le premier grand Maitre au féminin de l'histoire de l'ordre du Vénéré Bitard (LST)
A 23 ans, Alexandra est le premier grand Maitre au féminin de l’histoire de l’ordre du Vénéré Bitard (LST).

 

Certains ont peut-être encore en mémoire ce bombage post-soixante-huitard longtemps accroché sur un mur de la rue Louis-Renard : « Fête du Bitard, peur des femmes ». Ce raccourci associait alors à l’ordre estudiantin poitevin une image bien peu envieuse. « Ça, c’était du temps des féministes ! », sourit le grand maistre de l’ordre du Vénéré Bitard (Loué soit-il !) en recontextant le slogan dans le militantisme fort de l’époque.

“ Mes parents en faisaient partie ”

Cette image troublée, ce n’est surtout pas celle que veut véhiculer aujourd’hui son plus haut dignitaire. « Machos, les Bitards le sont un peu,continue le grand Maistre, mais il n’y a aucun problème, mon rôle est d’ailleurs de veiller à ce que tout se passe bien tout en respectant le bon déroulement de la tradition. »
Depuis septembre, et c’est une grande première à la tête de l’ordre estudiantin fondé il y a près d’un siècle, le nouveau grand Maistre se décline au féminin. Alexandra, 23 ans – surnommée « tampon » (NDLR. Chaque membre porte un surnom) – est titulaire d’un DUT de Chimie bilingue franco-allemand et étudie aujourd’hui en première année commune aux études de santé, « pour compléter mes connaissances en attendant de trouver un travail ».Son élection, Alexandra ne s’y attendait pas, « les bitards ne m’ont pas élue en tant que femme mais en tant que dignitaire apte à faire valoir la tradition. Je ne m’y attendais pas du tout, mais c’est pour moi un honneur que de représenter l’ordre du Bitard. Déjà mes parents en faisaient partie quand ils étaient étudiants ! »
Paillards et festoyeurs, les bitards le sont sans conteste – particulièrement pendant la semaine Estudiantine (*) – mais le grand Maistre au féminin tient à repousser toutes les caricatures : « nous sommes étudiants, le premier but est de réussir nos études, on y fait attention. Avec nos capes et nos rites on est bien sûr plus visible que les autres étudiants qui, eux aussi, n’oublient pas de faire la fête ! »

(*) Les festivités de la semaine Estudiantine se déroulent actuellement (jusqu’au 31 mars), pour l’occasion les Bitards rebaptisent Poitiers en Bitardbourg.

 

Source: https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/premier-grand-maistre-au-feminin-louee-soit-elle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.