1999 – Code national de la Faluche – 111ème anniversaire – Grenoble

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

D’après les décisions des Grands Maîtres, lors :

  • du Centenaire de la Faluche à REIMS, les 25 et 26 juin 1988,
  • des Etats Généraux de la faluche à DIJON, les 23,24 et 25 Juin 1989,
  • de la Convention Nationale de la faluche à LILLE les 22, 23, et 24 juin 1990,
  • des Congrès Nationaux de la Faluche :
    • à CLERMONT-FERRAND, les 23, 24, et 25 juin 1991,
    • à POITIERS, les 24, 25 et 26 juin 1992,
    • à NANCY, les 3, 4 et 5 juillet 1993,
    • à TOULOUSE, les 1, 2 et 3 juillet 1994,
    • à PARIS, les 30 juin, 1 et 2 juillet 1995,
    • à ORLEANS, les 28, 29 et 30 Juin 1996,
    • à MONTPELLIER, les 27, 28, 29 Juin 1997,
    • à REIMS, les 3, 4 et 5 Juillet 1998,
    • à GRENOBLE, les 25, 26 et 27 Juin 1999.

     Notre béret d’étudiant fut ramené de Bologne en juin 1888, par la délégation française d’un congrès international d’étudiants qui, jalouse de voir le chapeau façon Louis XI de étudiants italiens et la casquette plate des étudiants Belges et Allemands, décida d’avoir une coiffe spécifique aux étudiants français. Elle adopta le béret de velours des habitants de la région bolognaise, en souvenir du congrès qui fut, paraît-il, magnifique.

Article I :

La faluche est la coiffure traditionnelle des étudiants de France. Elle a remplacé la toque datant du Moyen-Age. Les étudiants français l’ont ramenée de Bologne, lors d’un congrès international d’étudiants où ils adoptèrent le béret de velours des habitants de la région bolognaise, le 12 juin 1888.

 

Article II :

     La faluche est portée de nos jours dans certaines facultés et écoles, d’une manière habituelle ou à titre exceptionnel, lors de manifestations estudiantines. On ne l’enlève pas, même devant un professeur, sauf s’il a le rang de recteur.

 

Article III :

     Escholier, il est interdit de faire de la faluche, une succursale de Monoprix. Elle doit être le parchemin qui s’enorgueillit toujours de nouvelles richesses de l’histoire de l’étudiant. A ce titre, un Grand Maître (peu importe lequel) peut décider de faire enlever un insigne qu’il juge non représentatif de l’étudiant.

 

Article IV :

     L’étudiant doit se conformer à ces dispositions assez larges pour permettre toutes fantaisies, assez strictes pour réaliser l’uniformité.

 

Article V :

La faluche comporte deux parties :

  • Le ruban circulaire avec ses emblèmes (cursus estudiantin),
  • Le velours noir avec ses rubans et insignes.

 

Article VI :

     Le ruban circulaire est à la couleur de la discipline principale. Pour les disciplines secondaires (double inscription), on placera sur le bord supérieur du ruban de la discipline principale, un ruban plus mince aux couleurs de cette (ou ces) discipline(s) annexe(s).

     Voici les couleurs nationalement adoptées, basées à l’origine sur celles des toges doctorales et professorales des universités françaises :

Médecine Velours rouge
Pharmacie Velours vert
Chirurgie dentaire Velours violet
Vétérinaire Velours bordeaux
Sage femme Velours fuschia
Paramédical Velours rose
Lettres et Sciences humaines Satin jaune
Sciences Satin violet
Beaux-arts, Architecture Satin bleu
Prépas (Taupe, Khâgne, …) Satin marron
Ecole d’ingénieurs Satin noir et bleu
STAPS Satin vert foncé
Oenologie Satin saumon
Théologie Satin rouge et blanc
Droit Satin rouge
Sciences économiques, Gestion Satin orange (ou Satin rouge barré de noir pour certains)
AES Satin vert clair
Sciences Politiques Satin rouge et bleu
Ecole de commerce Satin rouge et vert
IUT, BTS Satin aux couleurs de la discipline sinon blanc
Musique et Musicologie Satin Argenté

     P.S. : Il est coutûme dans certaines villes de mettre un ruban circulaire blanc et rouge pour les instituts catholiques. Cela date de l’ancienne disposition du ruban bleu ou blanc (public ou catholiques) qui était disposé en filé au dessus du ruban circulaire. Les derniers catholiques l’ayant gardé après le passage à la nouvelle disposition étaient les Médecine Lille, d’où le blanc et le rouge.

 

Article VII :

Sur le ruban doivent figurer :

  • le baccalauréat :
    • Bac A ou Philosophie ou L : “Phi”,
    • Bac B ou ES : “Béta”,
    • Bac C ou math. élem.ou S : “Epsilon”,
    • Bac D ou sciences ex. : “Phi-Epsilon”,
    • Bac D’ : “D” majuscule,
    • Bac E : “E”,
    • Bac F : “F”,
    • Bac G : “G”,
    • Bac H : “H”,
    • Bac T ou technique : “T”,
    • Autres nouveaux Bacs : les lettres initiales de leur signification,
    • Bac international : “I” majuscule,
      N.B. Pour les capacitaires, l’emblème du baccalauréat sera remplacé par la lettre “C” majuscule.
  • l’emblème de la discipline :
    • PCEM1 : Tête de mort croisée de fémurs,
    • Médecine : Caducée médecine,
    • Pharmacie : Caducée pharmacie,
    • Chirurgie dentaire : Molaire,
    • Vétérinaire : Tête de cheval,
    • Sage femme : Croix ANKH ou “SF”,
    • Paramédical : Ciseaux,
    • Kiné : Caducée mercure,
    • Lettres, Langues : Livre ouvert et plume,
    • Géographie : Globe,
    • Histoire : Casque de Périclès,
    • Sociologie : Grenouille,
    • Psychologie : “Psy”,
    • Musique et Musicologie : Clé de sol,
    • Sciences : ;Palmes croisées de chêne et de laurier : lettre B (bio) ou A (maths),
    • Beaux-arts : Palette et pinceau,
    • Architecture : Equerre et compas,
    • Archéologie : Tête de sphinx,
    • Classes Préparatoires : Chouette à deux faces,
    • Ecole d’ingénieurs : Etoile et foudre,
    • Œnologie : Grappe de raisin,
    • Droit : Balance,
    • Sciences économiques, Gestion : Caducée mercure,
    • Ecole de commerce : Caducée mercure,
    • Administration économique et sociale : “AES”,
    • Sciences Politiques : Parapluie,
    • I.U.T. : “IUT”,
    • B.T.S. : “BTS”.
  • les étoiles et palmes :
    • une étoile dorée par année d’études (se place en début d’année),
    • une étoile argentée pour les années redoublées,
    • les étoiles de disciplines annexes seront de taille plus petite,
    • la première étoile sera placée sur un petit ruban disposé de biais, de couleur bleue pour les facultés ou établissements d’état, blanche pour les facultés catholiques, écoles ou instituts privés,
    • une simple palme à la fin de chaque cycle (s’il n’y a pas de diplôme correspondant),
    • une double palme croisée de lauriers pour chaque diplôme obtenu ( DEUG, DUT, BTS, Licence Maîtrise, diplôme universitaire, diplôme d’état, …),
    • une quille pendra du ruban à l’endroit du cursus où aura été effectué le service militaire.
  • A coté de l’étoile de l’année :
    • une large palme pour le major de la promotion,
    • une tête de vache pour tout échecs aux examens de la première session et réussite à la session de rattrapage,
    • une tête de mort pour abandon d’une discipline (encore échecs aux examens de rattrapage dans certaines villes),
    • un drapeau du pays sera placé sous l’étoile de l’année d’étude si elle se déroule à l’étranger.

 

Article VIII :

Le velours peut comporter :

  • Les insignes :
    • des associations étudiantes,
    • des congrès auxquels vous avez participé, à condition que ceux-ci soient constitués de matériaux nobles (tissus, métaux),
    • des villes où vous avez séjourné pour motifs étudiants,
    • de tous les établissements scolaires auxquels vous avez appartenus,
    • de tout les clubs auxquels vous avez appartenus et auxquels vous appartenez,
  • Votre devise : en grec, en latin, en français, en hébreu, en langue régionale, en patois, … s’inscrit en toutes lettres dans la langue correspondante, sur le velours du frontal à l’occipital à la gauche du ruban de province natale,
  • Vos armes personnelles,
  • Les symboles :
    • Cochon à l’endroit : non-bizuté,
    • à l’envers : bizuté,
    • Squelette : à l’endroit : amour de l’anatomie,
    • à l’envers, amour de l’anatomie du sexe opposé,
    • Chameau à l’endroit : célibataire,
    • à l’envers : coeur pris,
    • Pendu : Marié(e),
    • Sphinx : polyglotte,
    • Ancre : Amour de la navigation,
    • Lyre : Amour de la musique,
    • Palette vernie : Amour de la peinture,
    • Plume : Amour de la littérature,
    • Fer à cheval : Chanceux,
    • Epi de blé croisé d’une faucille : Chanceux aux examens,
    • Epi de blé : Radin,
    • Feuille de vigne : Perte de la virginité masculine,
    • Rose : Perte de la virginité féminine,
    • Grappe de raisin : Amour du bon vin,
    • Fourchette : Amour des plaisirs de la table,
    • Fourchette sur ruban bleu* : Cordon Bleu,
    • Chauves souris* : Nuits blanches associatives (dans certaines villes),
    • Coq* : Grande gueule, sachant l’ouvrir,
    • Bacchus* : Dignité dans l’ivresse (retournable et retirable),
    • Bouteille de bordeaux* : Cuite certifié (possibilité de coefficient multiplicateur),
    • Bouteille de Champagne* : Coma éthylique certifié,
    • Sou troué* : Nuit passé au poste pour motif étudiant,
    • Chouette* : Oiseaux de nuit,
    • Cor de chasse* : Grand chasseur devant l’Eternel,
    • Poule* : Fille très chaude,
    • Flèche** : Ejaculateur précoce (décerné par la fille),
    • Epée** : Fin baiseur ou Experte,
    • Pensée** : Experte (n’est pas appliqué dans toutes les villes),
    • Lime** : Acte laborieux et difficile,
    • Abeille*** : Travail et minutie associatif.

* Insigne décerné par le Grand Maître
** Insigne décerné par le ou la partenaire
*** Insigne décernée par le Grand Maître et placé sur le ruban d’association

 

Article IX :

     Lors d’une garde assuré par un carabin, un potard, … tout passage de vie à trépas sera sanctionné par une faux placée sur le velours noir.

     Une prise de guerre exceptionnelle peut être représentée par une hache, elle n’est décernée que par le Grand Maître.

 

Article X :

Sur le velours figurent aussi les rubans supérieurs de gauche à droite, du frontal à l’occipital:

  • Ruban de ville de faculté :
    Ruban perpendiculaire à celui de l’association, aux couleurs de la ville de faculté, surmonté d’un écusson en toile.
    L’étudiant changeant de ville de faculté (France ou étranger) placera parallèlement et en arrière du précédent, un ruban surmonté d’un écusson, aux couleurs de sa nouvelle ville universitaire, et l’année de changement en chiffres,
  • Le ruban d’association:
    Rubans aux couleurs de l’association précisant la place occupée par l’étudiant,
  • Pour les représentant d’association:
    • Pour les membres du conseil d’administration et du bureau d’association régionale : un ruban aux couleurs de la ville d’élection,
    • Pour les élus et délégués au plan national :
      • pour les membres du conseil d’administration des associations, unions, fédérations nationales un ruban tricolore,
      • pour les membres de bureau : un ruban tricolore avec un filet blanc de chaque coté,
      • pour le président : un ruban tricolore avec une bande blanche de chaque coté,
    • Pour les élus ou délégués au plan européen : les couleurs de l’Europe,
    • Pour les élus ou délégués au plan international : les couleurs de l’O.N.U. Le délégué placera le ruban de plus haut grade,
  • Elus au conseil d’UFR,  conseils d’Université, conseils régionaux et nationaux:
    L’élu placera, du frontal à l’occipital, un ruban de couleur jaune dont l’extrémité occipital sera laissée libre. Sur ce pendentif seront placées :
    • une grenouille argentée par année d’élection (ou par mandat) au conseil d’UFR,
    • une grenouille dorée par année d’élection (ou par mandat) au conseil d’Université,
    • une tortue dorée pour les élus au CROUS,
    • les initiales des autres conseils (CNOUS, CNESER, OVE, …),
    • une étoile dorée par mandat de délégués mutualistes (sur un petit ruban bleu dans certaines villes ),
  • Les rubans de province et ville d’origine, surmontés des écussons en toile correspondants.

 

Article XI :

     La faluche montpelliéraine se distingue par la présence de quatre crevés aux couleurs de la discipline principale étudiée, divisant ainsi le couvre-chef en quatre parties de velours noir égales. Ce “privilège” est réservé aux seuls étudiant de l’Université de Montpellier, en hommage à Rabelais qui fit ses études de médecine à Montpellier au XVIème siècle. Il enseigna la médecine à Montpellier qui est la plus ancienne Université française (XIIème siècle).

Les disciplines médicales ont conservé les couleurs traditionnelles :

  • Médecine : 4 crevés bordeaux,
  • Pharma : 4 crevés verts,
  • Chirurgie-dentaire : 2 crevés bordeaux et 2 crevés violets,
  • Paramédical : 4 crevés roses.

 

Article XII :

Tout étudiant ayant, au cours de sortie, repas ou soirée, tiré un coup en bonne et due forme, devra mettre à l’intérieur de sa faluche :

  • une carotte, signe de son acte valeureux et digne du grand baisouillard qu’il est,
  • un poireau pour une fellation dûment accomplie,
  • un navet pour la sodomie,
  • une betterave pour un cunnilingus,
    Ceci sous l’œil attentif des anciens, dignes contrôleurs des actes accomplis. Ils contrôleront en particulier que l’étudiant était sorti couvert,
  • Pour tout dépucelage, il aura droit, suivant l’endroit, à deux légumes placés en X. En espérant voir les faluches se transformer durant les années estudiantines, en de véritables potagers.

 

Article XIII :

     Dans chaque faculté ou école, il sera procédé à l’élection d’un Grand Maître, choisi par les faluchards au vu de ses mérites, et dont la tâche principale sera de veiller à l’application des principes de base qui régissent le port de la faluche.

     Sa distinction est une croix du mérite émaillée blanc soutenue par un ruban aux couleurs de la discipline. Lui seul est en mesure de décerner le Bacchus, l’abeille, la chouette, le coq … (voir article VIII).

     Il doit, en outre certifier avec le concours de trois autres porteurs de faluches, l’acquisition de bouteilles.

 

Article XIV :

     Toute faluche devra être baptisée sous l’œil attentif du Grand Maître ou des anciens.

 

Article XV :

     La  faluche doit être portée dans toute cérémonie : repas, soirées, sorties estudiantines….

 

Article XVI :

     Toute pucelle effarouchée ou donzelle à la jambe mutine demandant à voir le potager particulier (intérieur de la faluche) d’un étudiant, devra comme il se doit, en passer par les armes suivant les goûts dudit étudiant, choisissant le lieu, le jour et l’heure.

     La faluche représentant la vie d’un étudiant, toute personne mettant une faluche ne lui appartenant pas devra subir une épreuve qu’aura choisi le propriétaire de la faluche en question.

 

Article XVII :

     La faluche est un attribut qui doit être respecté par tous. Des sanctions pourront être prises pour tout non-respect vis-à-vis d’une faluche. D’autre part, tout étudiant surpris en train de baptiser sans être porteur d’une faluche sera lui même considéré comme impétrant. A ce titre, il encourt les pires sévices ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.